Rencontre avec Mgr Anselme Titianma Sanon et bénédiction des locaux de l’IATS  

NewsCommentaires fermés sur Rencontre avec Mgr Anselme Titianma Sanon et bénédiction des locaux de l’IATS  

Le 07 décembre 2018, s’est tenue dans les locaux de l’IATS une rencontre entre les étudiants, l’administration et Mgr Anselme Titianma Sanon, évêque émérite de Bobo-Dioulasso, et parrain de l’Institut. Cette rencontre a connu également la participation du Professeur Taladidia Thiombiano, Directeur académique de l’institut, et du Docteur Issa Sidibé, représentant des actionnaires. Une vingtaine d’étudiants ont pris part à la rencontre.

L’objectif principal était de présenter l’IATS aux étudiants, sa vocation et les ambitions qu’il entend relever dans le paysage de la formation supérieure au Burkina Faso et dans la sous-région. Monseigneur Anselme Titianma Sanon, parrain de l’institut, a également présenté sa vision de l’économie sociale et solidaire et de l’humanitaire.

Dr. Ahmed Yves SYLLA, Directeur Général de l’IATS

Concernant l’IATS, le Docteur Ahmed Yves Sylla, Directeur de l’institut, a souligné que l’institut vise tout d’abord à renforcer les capacités des acteurs de la solidarité aux niveaux national et international mais aussi d’accompagner les collectivités territoriales dans leur développement économique et social à travers entre autres des actions d’appui-conseils et de formation. Il a rappelé notamment que les valeurs de l’institut s’articulent autour de l’impartialité dans les analyses, de la neutralité et de la responsabilité en tant qu’acteur du renforcement des capacités. Le docteur Sylla souligne l’importance des moyens mis à la disposition de l’institut par les actionnaires pour son fonctionnement, notamment un capital de 100 millions de francs CFA, et un conseil d’administration éminent composé d’acteurs du secteur, dont Monsieur Justin Damo Baro, actuellement président du Conseil d’administration. Le directeur de l’institut a présenté les 04 filières de l’institut à savoir, deux filières de licences (Economie Sociale et Solidaire, Ingénierie des Travaux de l’Humanitaire) et deux masters actuellement disponibles (Gestion des Ressources et des Opérations, Qualité des Programmes Humanitaires et de Développement). Ces programmes visent notamment à renforcer la capacité de résilience des populations aux différentes catastrophes, crises et défis majeurs imposés par le développement dans nos pays. Il a souligné par ailleurs la vocation internationale de l’institut qui entend accueillir des étudiants étrangers de pays comme le Tchad, la Guinée, le Mali, la Côte d’ivoire, le Niger, et même de pays anglophones, rappelant ainsi la vocation bilingue de l’institut.

Pr. Taladidia THIOMBIANO, Directeur académique de l’IATS

A sa suite, le professeur Thiombiano a d’abord adressé ses remerciements à l’endroit de Monseigneur Anselme Titianma Sanon, au regard du prestige du nom et de la personne, mais également pour l’œuvre que Monseigneur Titianma Sanon a accompli tout au long de ses activités. Pour lui, les étudiants sont chanceux d’être inscrits à l’institut portant le nom de Monseigneur et d’en être les premiers étudiants. Il a recommandé aux étudiants le sérieux dans les études avec le souhait qu’ils soient des acteurs et des porte-paroles pour l’institut. Il souligne également la nécessité d’honorer et de porter haut le nom de l’institut en développant les capacités pour répondre aux missions qui leur seront confiées. Cela passe par la discipline, la combativité et l’esprit d’initiative. Il a invité les uns et les autres à la régularité et à la ponctualité. Par ailleurs, les étudiants ont l’obligation de mériter leur diplôme et de ce fait il n’y aura pas au niveau de l’institut de « négociation » de notes. Pour le professeur Thiombiano, le domaine humanitaire est marqué par un engagement fort qui se caractérise par un certain nombre de missions à l’extérieur. Il faut donc comprendre l’essence même et les missions confiées à l’institut. En tant que Directeur académique, le professeur souligne que la direction restera attentive aux initiatives.

Dr. Issa SIDIBE, représentant des actionnaires

A la suite du professeur Thiombiano, le docteur Issa Sidibé, représentant les actionnaires, a affirmé que les actionnaires de l’institut ont « cru » aux idées de Monseigneur Anselme Titianma Sanon. Il retient donc trois mots que le directeur académique a soulignés à savoir, Education, Humanitaire et Solidarité, qui doivent guider les étudiants tout au long de leur formation. L’accompagnement à l’international à travers le caractère bilingue de l’institut vise à favoriser  l’échange de culture, de population et un enrichissement mutuel des acteurs. Le docteur Sidibé appelle donc les étudiants au travail pour posséder et transmettre ces valeurs. Il souligne l’intérêt social des acteurs à travers l’utilité des actions qui seront posées. Il se dit fier et content d’avoir Monseigneur pour parrain de l’institut et encourage et félicite l’équipe pour le lancement de l’institut. A l’endroit des étudiants, le docteur Sidibé a prodigué des encouragements et appelé à l’assiduité, à l’échange mais aussi à apprendre les uns des autres.

A sa suite, c’est avec émotion que le parrain, Monseigneur Anselme Titianma Sanon, a émis des vœux de paix à l’institut et à ceux qui l’habitent et également à ceux qui ont permis qu’il soit habité. Il a appelé à l’apprentissage avec ardeur et rêve d’un monde heureux. Monseigneur a rappelé qu’il a travaillé dans l’humanitaire pendant huit ans notamment avec l’OCADES. Il a indiqué aux étudiants qu’ils ont toutes les qualités nécessaires et pourront en acquérir et en développer au cours de leur formation. Le parrain de l’institut a aussi rappelé la dimension mondiale de chacun d’entre nous à travers l’exemple de l’information, qui va jusqu’au bout du monde. Ce qui implique que chacun puisse exprimer le potentiel qu’il a à travers sa dimension mondiale, quand il s’élève au-dessus de la masse. Il a également souligné la nécessité de penser à la dimension africaine dans ce que l’on fait. Pour lui, malgré les problèmes que nos pays ont connus depuis les indépendances, il nourrit le rêve d’une Afrique une, car les problèmes sont de plus en plus complexes aujourd’hui. Ce qui nécessite donc d’avoir le cœur africain. Il relève par exemple les problèmes posés par la néo-culture occidentale qui ne présente pas les mêmes perspectives que celle africaine. Il faut savoir ce que l’on apporte et l’Afrique a beaucoup apporté au monde. En outre, Monseigneur souligne que beaucoup de sociétés sont aujourd’hui essoufflées, et que les étudiants doivent être en même temps des ouvriers, ce, dans l’esprit de « faire une œuvre ». Etre étudiant-entrepreneur, c’est donc prendre des initiatives. La recherche doit également couvrir tous ces aspects. Selon Anselme Titianma Sanon, les étudiants doivent « monter » sur les épaules des générations qui les ont précédés pour voir « plus loin ». Il a rappelé la nécessité de l’esprit du vivre ensemble ainsi que d’être aimable. Vivre africain, travailler et progresser, reste le meilleur moyen d’être des produits finis utiles.

A la fin de son allocution, Monseigneur Anselme Titianma Sanon a offert à l’institut quelques cadeaux symboliques composés d’ouvrages sur le Burkina Faso, sur sa pensée et celles de quelques auteurs burkinabè. La rencontre s’est terminée par la bénédiction des locaux et une photo de famille des participants.

Photo de famille

Comments are closed.

© 2018 - iats-afrique - Tous droits réservés.